L’ONU a estimé que 2,9 millions de personnes ont été déplacées par de graves inondations en Afrique occidentale et centrale.

Le nombre de morts en République démocratique du Congo continue de s’alourdir suite aux fortes pluies et aux inondations extrêmes qui ont ravagé le pays ces derniers jours.

Au moins 169 personnes sont mortes à la suite de pluies destructrices dans la capitale Kinshasa, ont annoncé vendredi le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et des responsables.

Les inondations ont fait 30 autres blessés et pulvérisé environ 280 maisons dans la capitale d’environ 15 millions de personnes, dans lesquelles environ 38 000 habitants ont été touchés.

Les quartiers Mont-Ngafula et Ngaliema de la ville ont été les plus durement touchés par les averses, ont indiqué des responsables.

Une équipe conjointe d’OCHA et du ministère des Affaires sociales du gouvernement s’est rendue jeudi dans les zones touchées pour inspecter les dégâts.

“Aujourd’hui marque la fin de trois jours de deuil national à la mémoire des personnes décédées”, a déclaré OCHA dans un communiqué. déclaration. “Le gouvernement a confirmé qu’il organisera un enterrement digne et sécurisé de ceux qui ont perdu la vie.”

On estime que 8,2 millions de personnes dans au moins 20 pays différents d’Afrique occidentale et centrale ont été touchées par de fortes pluies ces dernières semaines. Vendredi, l’ONU a estimé que 2,9 millions de personnes avaient été déplacés et plus d’un demi-million de maisons détruites.

Située sur le fleuve Congo, Kinshasa a connu un énorme afflux de population ces dernières années et de nombreuses habitations sont des bidonvilles construits sur les pentes inondables d’une ville qui souffre d’un drainage et d’un assainissement inadéquats. Les reportages des médias sur les inondations plus tôt cette semaine ont montré des eaux boueuses submerger des quartiers entiers.

Inondations au Congo
Les dégâts infligés après de fortes pluies ont provoqué des inondations et des glissements de terrain dans la périphérie de Kinshasa en République démocratique du Congo le 13 décembre 2022 [Jude Dibawa/Reuters]

“Nous n’avons jamais vu une inondation ici à cette échelle”, a déclaré Blanchard Mvubu, un habitant de Mont-Ngafula. « Je dormais et je pouvais sentir de l’eau dans la maison… c’est un désastre. Nous avons perdu tous nos biens dans la maison, rien n’a pu être sauvé.

Un homme a été vu transportant des victimes de l’inondation sur son dos à travers des rues submergées pour un paiement de 500 francs congolais (0,24 $).

Les provinces de l’Equateur, du Maniema, du Nord-Ubangi, du Sud-Ubangi et de la Tshopo ont également été durement touchées par les inondations depuis octobre.

En 2019, au moins 39 personnes sont mortes à Kinshasa lorsque des pluies torrentielles ont balayé les quartiers bas de la ville, inondant des quartiers entiers et provoquant l’effondrement de bâtiments et de routes.





Source link

By pfvz8

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *