Comme Julien Alvarezl’attaquant argentin de 22 ans, a dribblé sur la moitié du terrain mardi, esquivant les derniers tacles des défenseurs croates et s’accrochant à une déviation favorable avant de passer le ballon devant le gardien de but, on avait le sentiment que tout cela s’était déjà produit auparavant. .

Le but d’Alvarez lors de la demi-finale de la Coupe du monde 2022 était à bien des égards une version plus fortuite de celui marqué par la légende du football argentin Diego Maradona contre l’Angleterre lors de la Coupe du monde 1986 au Mexique, au cours de laquelle il a dribblé la moitié de la défense anglaise avant de rentrer à la maison et titubant vers les gradins en fête.

Julien Alvarez
Julian Alvarez a relevé plusieurs défis pour mettre l’Argentine 2-0 contre la Croatie mardi [Sorin Furcoi/Al Jazeera]

Mardi, on pouvait voir des drapeaux argentins drapés autour du stade Lusail portant l’image emblématique de Maradona en 1986 – un tournoi dans lequel il a guidé l’Albiceleste vers la victoire en Coupe du monde.

Nuances de 1986

Alors qu’Alvarez célébrait avec ses coéquipiers, Lionel Messi, successeur de Maradona en tant qu’icône du football argentin et l’un des plus grands joueurs du monde, a mis son bras autour de l’attaquant. Il semblait que l’histoire se répétait et leurs fans pouvaient le sentir, scandant et encourageant leur équipe longtemps après le coup de sifflet final.

messi
Un fan argentin tient une bannière affichant une image des Argentins Lionel Messi et Diego Maradona lors de la demi-finale entre l’Argentine et la Croatie [File: Lee Smith/Reuters]

Les parallèles entre les deux tournois ne se limitent pas à l’équipe latino-américaine.

Le Maroc a sans doute été la plus grande réussite du tournoi, atteignant les demi-finales pour la première fois de son histoire – et de l’histoire des nations africaines et arabes à la Coupe du monde. Avant 2022, l’apogée du football marocain était en 1986.

Après être restés invaincus en phase de groupes, ils ont perdu de peu sur un but de dernière minute des éventuels finalistes, l’Allemagne de l’Ouest, en huitièmes de finale.

maroc angleterre
Le Marocain Mostafa El Biaz, à gauche, affronte l’Anglais Bryan Robson, à droite, lors du premier tour de la coupe du monde 1986 à Monterrey. Le match s’est terminé sur un nul sans but [AFP]

Le Maroc a réalisé de belles performances défensives au Mexique, ne concédant que deux buts en quatre matchs. Cette année, ils ont amélioré ce record, ne laissant qu’un but en cinq matches.

En 1986, le Maroc a éliminé le Portugal en le battant 3-1 en phase de groupes ; cette année, ils sont allés encore plus loin en éliminant deux géants du football ibérique – le Portugal et l’Espagne – en huitièmes de finale.

Le Maroc affrontera la France dans l’autre demi-finale de cette année, une équipe qui avait également atteint le même stade en 1986, où elle avait perdu contre l’Allemagne de l’Ouest.

fans du maroc
Le Maroc, qui reste invaincu à la Coupe du monde 2022, a bénéficié d’un énorme soutien lors du tournoi, de la part de ses propres fans et des fans d’autres pays arabes [File: Showkat Shafi/Al Jazeera]

En quoi les deux tournois diffèrent

Autant les deux tournois résonnent avec les deux équipes, autant il y a des différences notables.

Contrairement au Maroc qui est déjà allé plus loin qu’il y a 36 ans, l’Argentine n’a pas encore égalé sa victoire historique en Coupe du monde. Ils ont également perdu leur premier match cette année, une défaite choc face à l’Arabie Saoudite, alors qu’en 1986, ils étaient restés invaincus.

À 35 ans, Messi ne peut pas rivaliser avec le rythme effréné et dévastateur du joueur de 25 ans Maradona qui a illuminé la Coupe du monde en 1986. Cependant, la superstar du Paris Saint-Germain a reculé les années et a marqué cinq buts jusqu’à présent, le même nombre que Maradona a marqué au Mexique.

Lionel Messi
Lionel Messi a disputé la finale de la Coupe du monde 2014 que l’Argentin a perdue contre l’Allemagne 1-0 [File: Sorin Furcoi/Al Jazeera]

Avant le début de la Coupe du monde 2022, le tournoi de 1986 était la référence que chaque équipe marocaine et argentine voulait imiter.

Pour de nombreux fans trop jeunes pour se souvenir de la Coupe du monde au Mexique, ce n’était qu’une belle histoire d’une autre époque – une époque où Maradona a illuminé la plus grande scène de football et où les Lions de l’Atlas ont choqué le monde en atteignant les huitièmes de finale.

La Coupe du monde 2022 a déjà changé la donne pour le Maroc. En fera-t-il de même pour l’Argentine ?



Source link

By pfvz8

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *