La lutte a aggravé les tensions politiques au Sénégal qui ont éclaté lorsque le parti au pouvoir a perdu sa confortable majorité en juillet.

Les autorités sénégalaises ont arrêté jeudi deux députés de l’opposition pour avoir agressé physiquement une collègue enceinte lors d’un débat sur le budget au début du mois, a déclaré leur avocat.

Une violente bagarre a éclaté à l’Assemblée nationale le 1er décembre lorsque Massata Samb a giflé Amy Ndiaye Gniby de la coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar après qu’elle se soit moquée alors qu’il s’adressait à la salle.

Gniby, qui est enceinte, a jeté une chaise sur Samb avant qu’un autre député de l’opposition, Mamadou Niang, ne lui donne un coup de pied dans le ventre après qu’elle ait été poussée au sol.

Samb et Niang ont tous deux été arrêtés et accusés d’avoir volontairement causé des blessures, a déclaré leur avocat Adama Fall aux journalistes.

Ils comparaîtront devant le tribunal lundi, a-t-il déclaré, ajoutant que leur détention violait leur droit à l’immunité parlementaire.

La lutte a aggravé les tensions politiques au Sénégal qui ont éclaté lorsque le parti au pouvoir a perdu sa confortable majorité lors des élections législatives de juillet.

La défaite est liée à préoccupations Le président Macky Sall briguera un troisième mandat en 2024, une décision qui, selon l’opposition, enfreindrait les limites de mandat et une promesse antérieure.

Sall, 60 ans, a refusé d’indiquer clairement s’il envisageait de se représenter.

Samb s’est approchée et a giflé Gniby au milieu d’un discours au parlement, au cours duquel il a soulevé des remarques critiques qu’elle avait faites quelques jours plus tôt à propos d’un chef spirituel opposé à un troisième mandat de Sall.

Gniby a tourné en dérision ses remarques et a déclaré qu’elle s’en fichait, après quoi Samb s’est approchée et l’a frappée au visage.



Source link

By pfvz8

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *