Le penalty de l’instance dirigeante du football mondial intervient 48 heures avant que la Croatie n’affronte le Brésil en quart de finale de la Coupe du monde.

La FIFA a sanctionné Coupe du monde La Croatie, quart de finaliste, pour avoir abusé de ses supporters contre le gardien canadien lors de la phase de groupes des deux pays au Qatar le mois dernier.

L’instance dirigeante du football mondial a déclaré mercredi que sa commission de discipline avait infligé une amende de 50 000 francs suisses (53 000 dollars) à la Fédération croate de football pour le comportement des supporters de la nation adriatique lors du match du 27 novembre.

Lors du match au stade international Khalifa de Doha, des supporters croates auraient crié des insultes à Milan Borjan, un Serbe de souche, né en Croatie mais ayant fui le pays dans son enfance.

Lui et sa famille ont quitté leur ville natale – située dans une région ethnique serbe de Croatie – lorsqu’elle a été prise par les forces croates lors d’une opération militaire en 1995 qui a mis fin à la guerre d’indépendance croate.

Pendant et après la manœuvre, baptisée « Opération Tempête », environ 200 000 Serbes de souche ont fui le pays, dont beaucoup à bord de tracteurs.

L’une des bannières déployées par les supporters croates lors de la victoire 4-1 de leur équipe était un drapeau du fabricant de tracteurs John Deere avec le slogan de l’entreprise changé pour se lire « Rien ne fonctionne comme Borjan ».

La FIFA a déclaré que sa charge contre la Croatie concernait des infractions à l’article 16 de son code disciplinaire, à savoir “l’utilisation de mots et d’objets pour transmettre un message qui n’est pas approprié pour un événement sportif”.

Il n’y a pas eu de réponse immédiate à l’annonce de la FIFA de la part des instances dirigeantes du football croate ou canadien, ou de Borjan lui-même.

La punition de l’instance dirigeante est intervenue 48 heures seulement avant que la Croatie n’affronte le Brésil dans le huit derniers le vendredi. Le Canada a été éliminé du tournoi en phase de groupes.

La Serbie et l’Arabie saoudite également pénalisées

La FIFA a également infligé mercredi une amende de 20 000 francs suisses (21 200 dollars) à l’Association de football de Serbie pour un drapeau controversé représentant le Kosovo voisin accroché dans le vestiaire de l’équipe lors de leur match de phase de groupes contre le Brésil le 24 novembre.

Il montrait une carte de la Serbie qui comprenait le territoire de son ancienne province et le slogan “Pas de reddition”.

La Fédération de football du Kosovo avait déposé une plainte auprès de la FIFA concernant le drapeau, qui était suspendu au-dessus des casiers de deux joueurs serbes.

Le Kosovo a déclaré son indépendance de la Serbie en 2008, mais Belgrade ne reconnaît pas le statut d’État de son ancienne province. La plupart des pays occidentaux, y compris les États-Unis, le font.

Dans un troisième cas d’action disciplinaire, la commission de discipline de la FIFA a infligé à l’Association saoudienne de football une amende de 30 000 francs suisses (32 000 $) pour “faute d’équipe” après que les Green Falcons ont reçu six cartons jaunes lors de leurs matches de phase de groupes contre l’Argentine et le Mexique en novembre. 22 et 30 novembre, respectivement.

La Serbie et Arabie Saoudite n’a pas réussi à se qualifier pour la phase à élimination directe de la Coupe du monde. Il n’y a pas eu de réponse immédiate de l’instance dirigeante du football de l’un ou l’autre pays aux amendes imposées par la FIFA.





Source link

By pfvz8

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *