La France a devancé le Maroc lors d’un affrontement frénétique en demi-finale pour assurer sa place dans la finale de la Coupe du monde de dimanche, les champions du monde en titre repoussant une démonstration animée de l’équipe nord-africaine pour gagner 2-0.

L’arrière gauche Theo Hernandez a donné l’avantage à la France après seulement cinq minutes au stade Al Bayt mercredi, tirant un effort acrobatique devant Yassine Bounou à bout portant pour devenir le premier joueur adverse à marquer contre les Lions de l’Atlas au Qatar.

Le Maroc a réagi avec force au premier revers, contrôlant la majorité du ballon et faisant pression pour égaliser de part et d’autre de la mi-temps.

La France, qui pendant de longues périodes a été la deuxième meilleure, n’en a pas moins résisté et Randal Kolo Muani a mis le match au lit tard, tapant à bout portant à la 79e minute pour organiser une confrontation avec l’Argentine dans quatre jours.

La France cherche à devenir la première équipe à conserver le titre de Coupe du monde depuis le Brésil en 1962.

Le Maroc, premier pays arabe et premier pays africain à se qualifier pour une demi-finale de Coupe du monde, affrontera la Croatie lors d’un barrage pour la troisième place samedi.

Les supporters français célèbrent la victoire de leur équipe
La France cherche à devenir la première équipe à conserver le titre de Coupe du monde depuis le Brésil en 1962 [Sorin Furcoi/Al Jazeera]

Les Lions de l’Atlas n’ont jamais été intimidés

Pour le premier but, Hernandez a dû lever le pied gauche haut pour se connecter avec une balle rebondissante sous un angle serré pour terminer un mouvement de balayage commencé par la course d’Antoine Griezmann sur la droite et une passe en retrait que l’attaquant français vedette Kylian Mbappe a initialement bouffé.

Entravant encore plus les espoirs du Maroc, le capitaine Romain Saiss a été expulsé à la 20e minute en raison d’une blessure, perturbant davantage une ligne de fond qui avait été ébranlée avant le match par le remplacement à la dernière minute de son compatriote défenseur central Nayef Aguerd par Achraf Dari.

Aguerd, qui avait été nommé dans la formation de départ malgré les inquiétudes suscitées par une blessure aux ischio-jambiers subie plus tôt dans le tournoi, a été jugé inapte à participer au match après l’échauffement du Maroc.

Tentant de capitaliser sur la perturbation, l’attaquant français Olivier Giroud a frappé le poteau et a raté à bout portant en première mi-temps à la fin d’une course de grange au milieu d’Aurélien Tchouameni.

Le milieu de terrain a enfilé un superbe ballon pour trouver Mbappe, dont le tir raté a été mal dégagé, permettant à Giroud un premier tir qui était loin de près.

Mais le Maroc n’a jamais été intimidé et a eu ses propres opportunités alors qu’Azzedine Ounahi a forcé deux bons arrêts au capitaine français Hugo Lloris avec des efforts spéculatifs, et des coups de pied arrêtés au curling ont mis la défense française sous pression.

Le défenseur central remplaçant Jawad El Yamiq était cependant le plus proche de l’égalisation avec un coup de vélo spectaculaire sur le coup de la mi-temps, d’un corner mal dégagé par les Français, Lloris recevant une touche vitale en frappant la base du montant.

Hugo Lloris #1 sauve du bout des doigts
Lloris fait un arrêt du bout des doigts pour nier El Yamiq [Sorin Furcoi/Al Jazeera]

Les supporters marocains fiers malgré la défaite

Les supporters marocains ont déclaré qu’ils étaient fiers de leur équipe malgré la défaite de mercredi et se sont concentrés sur la performance historique des Lions de l’Atlas dans le tournoi.

« Nous avons marqué l’histoire. Les joueurs nous ont rendus si fiers de notre pays, nous ne les remercierons jamais assez », a déclaré Yassine Azami, 35 ans, à Al Jazeera.

Azami, qui visitait le Qatar depuis Tanger, a ajouté l’entraîneur Walid Regragui et son équipe seront accueillis à bras ouverts en reconnaissance de leurs “incroyables réalisations” lorsqu’ils rentreront finalement au Maroc.

Son compatriote Rahim Behraoui a déclaré que les efforts des Lions de l’Atlas au Qatar montraient que l’avenir était prometteur pour une équipe que peu de gens auraient désignée comme de sérieux challengers pour le plus grand prix du football mondial avant le coup d’envoi du tournoi de cette année.

“Nous n’étions pas la meilleure équipe aujourd’hui. Félicitations à la France », a déclaré Behraoui, 46 ans, à Al Jazeera.

« Les Français étaient meilleurs que nous dans tous les domaines… mais personne ne peut nous dire que nous ne sommes pas assez bons pour atteindre ce stade. Nous avons montré avec l’Espagne, le Portugal à quel point nous sommes bons », a-t-il ajouté.

“Inshallah nous allons gagner ça [the World Cup] … sinon dans quatre ans, alors peut-être huit.

Reportage supplémentaire d’Usaid Siddiqui d’Al Jazeera au stade Al Bayt



Source link

By pfvz8

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *