Le fabricant chinois de smartphones affirme avoir mis en place une « optimisation du personnel et une rationalisation organisationnelle » de routine.

Xiaomi Corp, l’un des plus grands fabricants de smartphones en Chine, a commencé des licenciements massifs, réduisant jusqu’à 15% de ses effectifs, a rapporté un journal basé à Hong Kong, citant des publications sur les réseaux sociaux et des médias chinois.

Les plateformes de médias sociaux telles que Weibo, Xiaohongshu et Maimai ont été inondées de messages d’employés licenciés, les licenciements ayant eu lieu dans plusieurs unités de l’activité de smartphones et de services Internet de l’entreprise, a rapporté mardi le South China Morning Post.

Xiaomi comptait 35 314 employés au 30 septembre, rapporte le journal, la grande majorité d’entre eux étant basés en Chine continentale.

Les licenciements, s’ils étaient confirmés, toucheraient des milliers de travailleurs, dont beaucoup ont récemment rejoint l’entreprise après une vague d’embauches qui a commencé l’année dernière.

Un porte-parole de Xiaomi n’a pas commenté directement les licenciements signalés, mais a déclaré que l’entreprise avait subi une rationalisation de routine.

“Xiaomi a récemment mis en œuvre une optimisation du personnel de routine et une rationalisation organisationnelle, les parties concernées représentant moins de 10 % de l’effectif total”, a déclaré le porte-parole à Al Jazeera. “Les personnes concernées ont été indemnisées conformément aux réglementations locales.”

Les licenciements signalés surviennent quelques mois seulement après que le fabricant de smartphones a annoncé des plans audacieux pour contester la domination d’Apple dans les smartphones haut de gamme.

En février, le directeur général de Xiaomi, Lei Jun, a déclaré que Xiaomi était en « guerre » avec Apple et avait pour objectif de devenir la plus grande marque haut de gamme de Chine au cours des trois prochaines années.

Xiaomi a annoncé en novembre une baisse de 9,7% de ses revenus au troisième trimestre dans un contexte de restrictions sévères de la pandémie «zéro-COVID» en Chine et de l’affaiblissement de la demande des consommateurs. Les revenus des smartphones, qui représentent 60% des ventes totales, ont chuté de 11% en glissement annuel, a déclaré Xiaomi.

Xiaomi a connu une forte augmentation de ses ventes en 2021 alors que les sanctions imposées par Washington ont entravé les activités de Huawei Technologies aux États-Unis, avant de signaler sa toute première baisse trimestrielle de ses revenus en mai.

Le cours de l’action de Xiaomi ayant chuté de près de 50 % depuis le début de l’année, la société a recherché de nouveaux domaines de croissance. Ces efforts comprennent une incursion dans les véhicules électriques, dont la production de masse devrait commencer en 2024.



Source link

By pfvz8

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *