Le Premier ministre Mark Rutte affirme que l’État néerlandais a permis, stimulé et profité de l’esclavage pendant des siècles.

Le Premier ministre Mark Rutte a officiellement présenté ses excuses au nom de l’État néerlandais pour son rôle historique dans l’esclavageet pour des conséquences qu’il a reconnues se poursuivre jusqu’à nos jours.

“Aujourd’hui, je m’excuse”, a déclaré Rutte lundi, lors d’un discours télévisé national aux Archives nationales néerlandaises.

« Pendant des siècles, l’État néerlandais et ses représentants ont permis et stimulé l’esclavage et en ont profité.

“Il est vrai que personne en vie aujourd’hui ne porte de culpabilité personnelle pour l’esclavage… [however] l’État néerlandais porte la responsabilité des immenses souffrances infligées à ceux qui ont été réduits en esclavage et à leurs descendants.

Passé colonial

Les excuses interviennent dans le cadre d’un réexamen plus large du passé colonial du pays, y compris les efforts pour restituer l’art pillé et ses luttes actuelles contre le racisme.

La perspective d’excuses un après-midi de décembre à La Haye s’est heurtée à la résistance de groupes qui disent que cela devrait venir du roi Willem-Alexander dans l’ancienne colonie du Suriname, le 1er juillet 2023 – le 160e anniversaire de l’abolition néerlandaise.

“Il faut être deux pour danser le tango – des excuses doivent être reçues”, a déclaré Roy Kaikusi Groenberg de la Honor and Recovery Foundation, une organisation afro-surinamaise néerlandaise.

Il a dit qu’il se sentait mal que des militants descendants d’esclaves se battent depuis des années pour changer le débat national mais n’aient pas été suffisamment consultés.

“La façon dont le gouvernement gère cela, cela apparaît comme un rot néocolonial”, a-t-il déclaré.

Rutte a reconnu une gestion maladroite de la préparation de l’annonce et a déclaré que le gouvernement néerlandais envoyait des représentants au Suriname, ainsi que dans les îles des Caraïbes qui font toujours partie du royaume des Pays-Bas avec divers degrés d’autonomie : Curaçao, Sint Maarten , Aruba, Bonaire, Saba et Sint Eustatius.



Source link

By pfvz8

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *