Les responsables affirment que certains districts ont passé au moins deux semaines sans enregistrer de nouvelles infections.

L’Ouganda a enregistré une baisse du nombre de nouveaux cas d’Ebola, certains districts ayant passé au moins deux semaines sans enregistrer de nouvelles infections, ont déclaré des responsables du ministère de la Santé.

Cette évolution est un signe majeur que le pays d’Afrique de l’Est connaît un certain succès dans ses efforts pour lutter contre sa dernière épidémie de fièvre hémorragique mortelle plus de deux mois après sa déclaration.

C’est dans le district de Mubende, dans le centre de l’Ouganda, que l’épidémie a été initialement déclarée le 20 septembre. Ce district et un autre, Kassanda, sont considérés comme les épicentres de la propagation de la maladie. Les déplacements à l’intérieur et à l’extérieur d’eux ont été restreints.

“Nous constatons une tendance à la baisse du nombre de cas”, a déclaré mercredi soir la ministre de la Santé Jane Ruth Aceng sur le service d’information local NTV, citant l’absence de nouveaux cas dans les deux districts pendant plusieurs jours.

“Nous ne voyons pas non plus de nouveaux cas à Kampala, dans la grande région métropolitaine de Kampala, et nous ne voyons pas non plus de cas à Masaka et Jinja”, deux autres villes, a-t-elle déclaré.

Un porte-parole du ministère de la Santé, Emmanuel Ainebyoona, a déclaré jeudi à l’agence de presse Reuters que Mubende était resté au moins 16 jours sans nouveau cas et que Kampala, la capitale, n’avait pas enregistré de nouvelles infections depuis au moins deux semaines.

Le virus circulant en Ouganda est la souche soudanaise d’Ebola, pour laquelle il n’existe pas de vaccin éprouvé, contrairement à la souche zaïroise, plus courante, qui s’est propagée lors de récentes épidémies en République démocratique du Congo voisine.

Mais trois vaccins candidats contre la souche soudanaise sont prévus pour un essai clinique en Ouganda.

L’Organisation mondiale de la santé et des groupes d’aide fournissent également à l’Ouganda une assistance pour faire face à l’épidémie.

Le pays a jusqu’à présent enregistré 141 cas et 55 décès, selon le ministère de la Santé.



Source link

By pfvz8

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *