Les gouvernements citent un manque d’informations de Pékin sur les variantes alors qu’ils expriment leurs inquiétudes face à une nouvelle vague d’infections.

Les gouvernements du monde entier ont imposé ou envisager des restrictions sur les voyageurs en provenance de Chine alors que les cas de coronavirus dans le pays augmentent suite à son assouplissement des règles «zéro-COVID».

Les pays ont cité un manque d’informations de la Chine sur les variantes et s’inquiètent d’une vague d’infections. L’Organisation mondiale de la santé a appelé le mesures de précaution “compréhensibles” à la lumière du manque d’informations et a exhorté Pékin à partager plus de données sur le séquençage génétique, ainsi que des chiffres sur les hospitalisations, les décès et les vaccinations.

La Chine a rejeté les critiques de ses données sur le COVID-19 et a déclaré qu’elle s’attend à ce que les futures mutations soient potentiellement plus transmissibles mais moins graves.

Voici une liste des pays qui ont imposé des restrictions aux voyageurs en provenance de Chine :

États-Unis

Les États-Unis imposeront des tests COVID-19 obligatoires aux voyageurs en provenance de Chine à partir du 5 janvier. Tous les passagers aériens âgés de deux ans et plus auront besoin d’un résultat négatif d’un test pas plus de deux jours avant le départ de Chine, Hong Kong ou Macao.

Les Centers for Disease Control and Prevention ont également déclaré que les citoyens américains devraient également reconsidérer les voyages en Chine, à Hong Kong et à Macao.

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni exigera un test COVID-19 négatif avant le départ des passagers en provenance de Chine à partir du 5 janvier, a annoncé vendredi le ministère de la Santé.

France

La France va exiger des voyageurs de Chine à fournir un résultat de test COVID négatif moins de 48 heures avant le départ. Depuis le 1er janvier, la France effectue également des tests PCR COVID aléatoires à l’arrivée sur certains voyageurs en provenance de Chine, a déclaré un responsable gouvernemental aux journalistes.

Le gouvernement français a également exhorté les 26 autres États membres de l’Union européenne à tester les voyageurs chinois pour le COVID.

Le personnel de l'aéroport attend des passagers en provenance de Chine devant une zone de test COVID-19 installée à l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, au nord de Paris, le dimanche 1er janvier 2023
Le personnel de l’aéroport attend les passagers en provenance de Chine devant une zone de test COVID-19 située à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle près de Paris [Aurelien Morissard/AP Photo]

Australie

Ceux qui voyagent de la Chine vers l’Australie devront soumettre un test COVID-19 négatif à partir du 5 janvier, a déclaré dimanche le ministre australien de la Santé, Mark Butler.

Butler a cité le “manque d’informations complètes” de Pékin sur les cas de COVID-19 comme raison de l’exigence de voyage.

Inde

Le voisin sud-asiatique de la Chine a mandaté un rapport négatif au COVID-19 pour les voyageurs en provenance de Chine, de Hong Kong, du Japon, de Corée du Sud et de Thaïlande. Les passagers de ces pays seront mis en quarantaine s’ils présentent des symptômes ou sont testés positifs.

Canada

Les voyageurs aériens à destination du Canada en provenance de Chine doivent être testés négatifs pour le COVID-19 pas plus de deux jours avant le départ, ont déclaré les autorités d’Ottawa.

Japon

Le Japon exige un test COVID-19 négatif à l’arrivée pour les voyageurs en provenance de Chine continentale. Ceux dont le test est positif devront être mis en quarantaine pendant sept jours.

Les nouvelles mesures frontalières pour la Chine sont entrées en vigueur à minuit le 30 décembre. Le gouvernement limitera également les demandes des compagnies aériennes pour augmenter les vols vers la Chine.

Les voyageurs masqués vérifient leur passeport alors qu'ils font la queue au comptoir d'enregistrement des vols internationaux à l'aéroport international de Beijing Capital à Pékin, jeudi
Les voyageurs masqués vérifient leur passeport lorsqu’ils font la queue au comptoir d’enregistrement des vols internationaux à l’aéroport international de Pékin [File: Andy Wong/AP Photo]

Italie

L’Italie a commandé des écouvillons d’antigène COVID-19 et un séquençage du virus pour tous les voyageurs en provenance de Chine. Le principal aéroport de Milan, Malpensa, avait déjà commencé à tester les passagers en provenance de Pékin et de Shanghai.

Espagne

L’Espagne dit qu’elle exigera un test COVID-19 négatif ou un cycle complet de vaccination contre la maladie à l’arrivée des voyageurs en provenance de Chine.

Malaisie

La Malaisie contrôlera tous les voyageurs entrants pour la fièvre et testera les eaux usées des avions en provenance de Chine pour le COVID-19.

Taïwan

Le Central Epidemic Command Center de Taïwan a déclaré que tous les passagers sur des vols directs en provenance de Chine, ainsi que par bateau sur deux îles au large, devront passer des tests PCR à leur arrivée, à partir du 1er janvier.

Corée du Sud

La Corée du Sud exigera des voyageurs en provenance de Chine qu’ils fournissent des résultats de test COVID négatifs avant le départ, a rapporté l’agence de presse sud-coréenne News1.

Maroc

Le Maroc imposera une interdiction aux personnes arrivant de Chine à partir du 3 janvier, quelle que soit leur nationalité, invoquant la nécessité d’éviter “une nouvelle vague de contaminations” et “toutes ses conséquences”.

Qatar

Le Qatar exigera des voyageurs arrivant de Chine à partir du 3 janvier qu’ils fournissent un résultat négatif au test COVID-19 effectué dans les 48 heures suivant le départ, a indiqué l’agence de presse officielle QNA.



Source link

By pfvz8

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *