Voici le problème : les simulations de course manquent d’ambition. Oui, oui, ces recréations hyper détaillées de Ferrari sont toutes très jolies, mais elles ne m’émeuvent pas. Les regarder filer autour de Monza et du Mugello ne me parle pas. Si seulement il y avait une simulation qui voyait la beauté dans le banal, qui abandonnait les courbes élégantes pour une fonction grossière, qui partageait ma passion sans fond pour le véhicule de resurfaçage de la glace, le caddie et le Roomba.

Oh attends, il y en a. C’est Assetto Corsa, la simulation de course de supercars de Kunos Simulazione.



Source link

By pfvz8

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *