De: Parlez à Al Jazeera

Le ministre hongrois des Affaires étrangères sur le plan de diversification énergétique de son pays et les implications de la coupure du gaz russe.

Alors que la majeure partie de l’Europe s’éloigne des produits russes, certains pays de l’Union européenne consolident leurs relations avec Moscou.

Quatre-vingt pour cent de l’approvisionnement en pétrole et en gaz de la Hongrie provient de la Russie. Et Budapest a contracté un prêt de 10 milliards de dollars auprès d’une banque d’État russe pour payer une entreprise russe pour construire des réacteurs nucléaires.

Alors, la Hongrie finira-t-elle par se sevrer des importations russes ? Et fait-il passer ses liens historiques avec le Kremlin avant ses relations avec l’Europe ?

Le ministre hongrois des Affaires étrangères, Peter Szijjarto, parle à Al Jazeera.



Source link

By pfvz8

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *