L’accord intervient des semaines après une élection générale qui a été façonnée par la guerre de la Russie en Ukraine et les difficultés économiques.

Trois partis lettons ont signé un accord pour former un gouvernement de coalition plus de deux mois après une élection générale dans le pays balte qui a été façonnée par la guerre de la Russie voisine en Ukraine et les difficultés économiques.

Le nouveau cabinet sera dirigé par le parti au pouvoir de centre-droit Nouvelle unité du Premier ministre Krisjanis Karins, qui a remporté le plus de voix, 19 %, lors des élections générales du 1er octobre.

Les partenaires juniors seront l’Alliance nationale conservatrice et la nouvelle alliance électorale centriste Liste unie.

Les partis se sont engagés mercredi à orienter les travaux du nouveau gouvernement vers cinq domaines, en particulier : la sécurité, l’éducation, l’énergie, la compétitivité et la qualité de vie en Lettonie.

Dans une déclaration commune, les parties ont souligné que l’objectif du deuxième gouvernement de Karin, qui est Premier ministre depuis 2019, est “la transformation de l’économie” à travers des politiques qui “apportent sécurité et prospérité au peuple letton”.

Les législateurs votent

Les partis contrôleraient 54 sièges au parlement letton de 100 sièges, la Saeima, qui doit encore approuver l’accord lors d’un vote.

Seuls sept partis ou alliances électorales ont franchi la barre des 5 % lors des élections et ont obtenu une représentation à l’Assemblée législative.

Plus particulièrement, aucun des partis représentant l’importante minorité ethnique russe de Lettonie, qui représente plus de 25 % des 1,9 million d’habitants du pays, n’a réussi à obtenir un siège au parlement.

La Lettonie est membre de l’OTAN et de l’Union européenne depuis 2004.



Source link

By pfvz8

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *